Accueil > « Précisions »

  • François DELVOYE, 2003
    communiqué de l’exposition : galerie 1sur1 - nº19_2003

    Entre sérigraphie et peinture, l’approche originale et les thèmes de Nicolas Grimaud se précisent. Jouant sur les rapports insoupçonnés entre la signalétique et le quotidien, entre le mesuré et l’interprété, ses toiles colorées se précisent d’un monde technique personnalisé.
    Nicolas Grimaud aime la toile à sa manière : il y déploie un univers de peinture et d’impressions bien particulier dans lequel la technique, visible ou invisible, débouche sur un riche côtoiement de panneaux, profils, plaques et autres relevés topographiques...
    Dans son travail méticuleux et coloré, il s’amuse à mathématiser un quotidien bien réel. Jonglant avec les plans, les rythmes et les couleurs, il promène des personnages intimes dans un espace répété et structuré selon d’étranges règles d’optique où l’homme, même en compagnie, se retrouve un peu perdu dans son environnement.

    Le monde urbain du piéton est aussi celui des normes et des standards, sur lesquels il faut bien se retrouver mais qui demeurent choses humaines, et auxquelles nous sommes conviés à nous intéresser de très près. Ayant constaté que toute signalétique restait une histoire de fabrication, modelable à souhait, Nicolas Grimaud ne s’est pas privé de le personnaliser, comme pour joindre l’utilitaire à l’agréable. Le thème s’approfondit...

    Et son travail se nourrit, évolue entre abstraction, figuration précise et décoration. Les supports varient, les techniques se multiplient favorablement : jeux de miroirs, luminosités nouvelles. Les toiles s’agrandissent : deviendront-elles un prolongement du trottoir ?
    Nicolas Grimaud suit sa direction, comme tout observateur qui se respecte, en gardant un œil sur les déviations.
    De nouveaux éléments arrivent, tel ce clavier érigé en immeuble, dont les murs pourraient bien s’habiller de papiers peints aux silhouettes scandées. Et ce jour-là, il y aura du pied de nez dans l’air. On ne saura plus vraiment qui a commencé entre la règle ou la création, entre la technique et l’interprétation, entre les chiffres et la marche à pied.

    François DELVOYE, 2003

    visiter l’expo